Accueil > Grands projets > Préservation de la biodiversité

La biodiversité désigne l’ensemble des êtres vivants, les écosystèmes dans lesquels ils vivent, ainsi que les interactions des espèces entre elles et avec leurs milieux naturels.

Cette biodiversité est aujourd’hui menacée par plusieurs facteurs dont le changement d’usage des terres, la pollution, le changement climatique ou encore la prolifération des espèces exotiques envahissantes. Par exemple, l’artificialisation des sols entraîne une destruction, une fragmentation et un isolement des habitats naturels, et par conséquent des populations animales et végétales.

Un outil : la Trame Verte, Bleue et Noire

Face au déclin de la biodiversité, un outil d’aménagement existe : la Trame Verte et Bleue, qui regroupe les continuités écologiques terrestres (trame verte) et aquatiques (trame bleue).

La Trame Verte et Bleue, quèsaco ?

Ces continuités écologiques sont composées de réservoirs de biodiversité et de corridors écologiques :

  • Les réservoirs de biodiversité sont les espaces au sein desquels les espèces peuvent assurer tout ou partie de leur cycle de vie (alimentation, reproduction et repos) ;
  • Les corridors écologiques vont assurer la connexion entre les différents réservoirs de biodiversité. Ils sont le plus souvent linéaires (réseau de haies, chemins et bords de chemins …), en « pas japonais » (ponctuation d’espaces-relais ou d’îlots refuges comme des mares ou des bosquets) ou de type paysagers (espaces forestiers boisés plus ou moins linéaires, cours d’eau…).

Les objectifs de la Trame Verte et Bleue sont d’identifier, préserver et relier les espaces importants pour la préservation de la biodiversité par des corridors écologiques.

 

Schéma : Biotope

Schéma du fonctionnement de la trame verte bleu et noire

Et la Trame Noire ?

On parle ici de la pollution lumineuse engendrée par l’éclairage public ou privé. Au niveau des villes, les émissions lumineuses artificielles forment des halos lumineux qui se diffusent jusqu’à plusieurs dizaines de kilomètres.

La pollution lumineuse impacte divers domaines :

  • Impacts sur les paysages nocturnes et les observations astronomiques ;
  • Fluctuation du sommeil et dégradation de la santé humaine ;
  • Fragmentation des continuités écologiques et mortalité accrue de la biodiversité nocturne.

Exemples : les oiseaux migrateurs dont la trajectoire migratoire est liée aux étoile sont désorientés par le halo lumineux formé par les villes ; les insectes volants sont attirés par l’éclairage artificiel jusqu’à l’épuisement ; les chauves-souris sont limitées dans leurs déplacements à cause de la lumière artificielle ; le cycle de reproduction des amphibiens est perturbé par la lumière artificielle ; le cycle de croissance des plantes est également affecté par la présence excédentaire de lumière artificielle.

Afin de limiter les impacts de la pollution lumineuse, notamment sur la biodiversité, le concept de Trame Noire a alors émergé en complément de la Trame Verte et Bleue. La Trame Noire est définie par l’Office Français de la Biodiversité (2021) « comme un ensemble connecté de réservoirs de biodiversité et de corridors écologiques pour différents milieux, dont l’identification tient compte d’un niveau d’obscurité suffisant pour la biodiversité nocturne ».

Quelles actions sur Cœur Côte Fleurie ?

Face à ces constats, la Communauté de Communes Cœur Côte Fleurie a élaboré entre 2022 et 2023 sa Trame Verte, Bleue et Noire, en partenariat avec les acteurs normands de la biodiversité (ANBDD, Région, OFB, Groupe Mammalogique Normand, Conservatoire d’espaces naturels, Paléospace, Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Touques, URCOFOR…).

Le territoire est composé d’espaces naturels protégés (marais, falaises, cours d’eau, littoral, forêts) et de milieux naturels diversifiés (boisé, bocager, aquatique, humide…). Pour visualiser la trame verte-bleue-noire de Cœur Côte Fleurie, cliquez ici.

Un plan d’action opérationnel en faveur de la biodiversité du territoire a été élaboré. Quatre axes structurent le plan d’action :

  1. préserver, renforcer et restaurer les continuités écologiques,
  2. favoriser la résilience du territoire en conciliant développement économique, biodiversité et changement climatique,
  3. sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de la biodiversité,
  4. construire un projet de Trame verte, bleue et noire partagé et durable.

Le plan d’action a notamment été nourri par une enquête en ligne qui s’est tenue en septembre 2023 sur le site de la Communauté de Communes. 137 habitants ont pris le temps d’y répondre. Alors quelles actions ? Voici celles qui sont ressorties de l’enquête et qui ont été reprises dans le plan d’action par les élus :

  • éteindre les éclairages extérieurs en cœur de nuit (priorité n°1 selon les participants à l’enquête),
  • limiter l’imperméabilisation dans tout projet, en donnant plus de place aux espaces verts,
  • préserver les arbres et les haies (et en planter),
  • végétaliser les espaces publics (cours d’écoles, cimetières, stationnements…), les façades et toitures des bâtiments,
  • laisser des passages dans les clôtures pour favoriser le déplacement de la petite faune (hérisson…).

Si de nombreuses actions relèvent des politiques publiques, certaines d’entre elles peuvent également être engagées par les habitants ou les entreprises.

Plus de la moitié des répondants à l’enquête ont connaissance de la présence de la truite de mer dans la Touques. En revanche, la présence du saumon atlantique et de la lamproie de Planer est moins connue. Ainsi, des actions de sensibilisation du public pour améliorer la connaissance des milieux naturels remarquables du territoire, des enjeux liés à la faune et la flore, ou encore des impacts de la pollution lumineuse, ont été inscrites dans le plan d’action.

Pour aller plus loin

Pour approfondir le sujet, nous vous proposons quelques ressources en ligne :

  • Publication de l’Agence Normande de la Biodiversité et du Développement Durable : « La Trame Vert et Bleue, un outil au service de la biodiversité », à lire ici ;
  • Région Normandie : « Stratégie régionale pour la biodiversité – Normandie 2030 », à lire ici.

Étude soutenue par la Région Normandie dans le cadre du dispositif Territoire Durable 2030.

Visuel chatbot Sophie

Bonjour,
Je suis Sophie

Je suis là pour répondre à vos questions !

×

Bonjour, je suis le chatbot de votre Communauté de Communes.

Au cours de notre conversation et dans le cadre de la mission d'intérêt public, je pourrais être amenée à vous demander des informations à caractère personnel (votre email, votre nom, votre adresse, votre IP ...). Ces informations sont obligatoires et font l'objet d'une décision individuelle automatisée. Si vous choisissez de ne pas me les fournir, je ne pourrai malheureusement pas vous donner le renseignement correspondant à votre recherche.

Elles sont collectées :

Toutes ces données sont traitées et stockées conformément au Règlement Général sur la Protection des Données. En particulier, les données à caractère personnel sont traitées et stockées au sein de l'Union Européenne et notre objectif est de les conserver de la manière la plus sûre et la plus sécurisée.

Vous pouvez exercer vos droits d'accès, de correction, d'effacement, de limitation, de portabilité et d'opposition en adressant un mail à notre Délégué à la Protection des Données dpo@coeurcotefleurie.org ou via notre Politique des Données Personnelles et conformément à la réglementation en vigueur, vous êtes en droit d'introduire une réclamation auprès de la CNIL.

C'est bon pour vous ?