Visuel chatbot Sophie

Bonjour,
Je suis Sophie

Je suis là pour répondre à vos questions !

Icone chatbot Sophie
Icone chatbot Sophie

Discussion avec sophie

Accueil > Environnement > Energie – Climat

Labellisée Territoire Durable 2030 par la Région Normandie, la Communauté de Communes met en œuvre sa politique de développement durable à travers deux programmes : le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) et Cit’ergie.

Qu'est ce qu'un PCAET ?

Le PCAET est un programme intercommunal qui poursuit plusieurs ambitions :

  • Améliorer la sobriété et l’efficacité énergétique du territoire,
  • Développer les énergies renouvelables,
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre,
  • Améliorer la qualité de l’air,
  • Adapter le territoire au changement climatique.

Il a été engagé par les élus communautaires fin 2017 (retrouvez ci-dessous la délibération de lancement) et a été renommé :

À l’issue de trois années de travail ponctuées de comités de pilotage, d’ateliers de concertation et d’expertises, un diagnostic, une stratégie, un plan d’action, un dispositif de suivi, un bilan de concertation et une évaluation environnementale ont été élaborés. Ces documents constituent le projet PCAET qui a été arrêté en Conseil Communautaire du 18 décembre 2020.

Ce projet de PCAET a été mis à la disposition du public du 16 juillet 2021 jusqu’au 16 août 2021. Une synthèse des observations et propositions déposées par le public sera rédigée, avec l’indication de celles dont il a été tenu compte et les motifs de la décision. Cette synthèse sera consultable sur ce site.

Le PCAET, modifié le cas échéant pour tenir compte des différents avis émis, et des observations et propositions du public, sera alors approuvé en Conseil Communautaire.

Et la démarche Cit'ergie ?

La Communauté de Communes s’est par ailleurs engagée dans la démarche Cit’Ergie. Il s’agit d’un label européen visant à récompenser les performances des meilleurs politiques environnementales des collectivités. Cette démarche volontaire permet à la collectivité d’établir un état des lieux détaillé des actions de sa politique climat-air-énergie déjà réalisées, d’identifier son potentiel d’amélioration et de renforcer sa stratégie climat-air-énergie.

Le 24 février 2021, la Commission Nationale du Label a octroyé à la Communauté de Communes le label CAP Cit’ergie pour 4 ans, valorisant ainsi la politique climat-air-énergie de la collectivité. Il s’agit d’une belle reconnaissance du travail des élus et des services mené depuis plusieurs années ! A travers ce label, la Communauté de Communes s’engage à mettre en œuvre et suivre en continu la progression de son programme d’action climat-air-énergie.

Quelles actions ?

La démarche Cit’ergie et le PCAET ayant la même finalité – construire et mettre en œuvre une politique de développement durable – ces deux programmes ont été fusionnés pour élaborer un plan d’action unique. Ce plan d’action est organisé en six axes :

  1. Une stratégie locale ambitieuse pour accélérer la transition énergétique
  2. La transition écologique, vecteur d’une dynamique territoriale
  3. Une mobilité durable participant à l’objectif national de neutralité carbone en 2050
  4. La résilience face aux risques naturels au cœur de l’aménagement du territoire
  5. Un aménagement urbain respectueux de l’environnement
  6. L’exemplarité de la collectivité : engagement dans la démarche de labellisation Cit’ergie

Voici le détail de quelques actions que la Communauté de Communes a d’ores et déjà engagées :

L’élaboration d’une Trame Verte, Bleue et Noire, véritable outil d’aménagement du territoire au service de la biodiversité, la Trame Verte et Bleue a vocation à améliorer l’état de conservation des habitats naturels et des espèces, et l’état écologique des masses d’eau. La trame noire, quant à elle, vise à restaurer un réseau de continuités écologiques sans pollution lumineuse propice à la vie nocturne.

Autre projet structurant : le Projet Agricole et Alimentaire Territorial (PAAT). Le PAT vise à donner un cadre stratégique et opérationnel à des actions partenariales entre producteurs, transformateurs, distributeurs, collectivités territoriales et consommateurs. Ce projet de territoire sera co-construit avec les acteurs du territoire et poursuivra plusieurs objectifs : impulser une politique agricole à haute valeur environnementale en faveur d’une alimentation de qualité et durable ; protéger l’environnement ; lutter contre la précarité alimentaire ; promouvoir l’alimentation sous l’angle santé / bien-être…

Développer l’énergie solaire avec la mise en place du Dispositif « Soleil 14 » qui permet de simuler le potentiel solaire de votre toiture. Rendez-vous à la rubrique Conseils pour la pose de vos panneaux solaires.

Créer un guide des bonnes pratiques pour une manifestation éco-responsable. Ce guide informe et conseille les organisateurs d’évènements sur les bons gestes à adopter et sur la gestion des déchets. L’objectif pour l’organisateur d’un évènement est de laisser une empreinte écologique la plus faible possible sur le territoire. Ce guide MON ECO MANIFESTATION EN 12 ACTIONS est en ligne.

Maitriser les dépenses énergétiques des bâtiments publics, en réalisant un diagnostic énergétique intercommunal par le SDEC sur des bâtiments communautaires et communaux et une rénovation énergétique exemplaire du siège de la Communauté de Communes.

Diminuer les consommations d’énergie liées à l’éclairage public par le remplacement de foyers énergivores du Parc de loisirs par des ampoules LED.

Assurer la continuité des aménagements et des itinéraires cyclables du territoire.

Sensibiliser le jeune public aux écogestes : le 16 mai 2019 s’est tenu l’évènement Change ! Deviens un p’tit héros de l’enviro ! Cet évènement a réuni 400 élèves de CM1/CM2 de la Communauté de Communes, avec différents ateliers au programme (troupe d’improvisation et concours d’affiches sur la pollution des plages, apprentissage de l’art japonais Furoshiki pour réaliser ses emballages en tissus, vélos smoothies, sensibilisation aux écogestes dans la Green House et aux énergies renouvelables). Cet évènement a été suivi par le lancement du programme Watty à l’école pour les années scolaires 2019/2020 et 2020/2021. Il a pour objectif de sensibiliser les élèves de CM1/CM2 aux économies d’eau et d’énergie à travers des ateliers en classe, un concours artistique… 4 écoles volontaires pour 2020/2021 : Ecole du Bois Joli à Saint-Gatien-des-Bois, Ecole André Malraux à Touques, Ecole Jeanne d’Arc à Trouville-sur-Mer, Ecole Victor Duprez à Villers-sur-Mer (programme labellisé par le Ministère, cofinancé par EDF et la Communauté de Communes, créé par Eco CO2 et animé par le CPIE Vallée de l’Orne).

L’éco-exemplarité de l’interco : la démarche Cit’ergie a également permis d’impliquer l’ensemble des agents à la stratégie de développement durable de la collectivité dans leur quotidien de travail. Un groupe de travail interne, constitué d’ambassadeurs Cit’ergie représentant chaque service, réalise un travail d’animation et de sensibilisation autour des enjeux de sobriété en interne : campagne de sensibilisation en faveur des écogestes au bureau, de la diminution des consommations de papier, du tri des déchets, de l’utilisation du vélo électrique pour les courts trajets professionnels, de la collecte des textiles…

Pour aller plus loin, retrouvez quelques données du diagnostic dans le Bulletin de santé de Cœur Côte Fleurie

Tenant compte de la spécificité touristique et économique du territoire, des experts ont réalisé un état des lieux et défini des axes de réflexion stratégiques pour l’énergie, la mobilité et l’adaptation du territoire au changement climatique.

Energie & Gaz à effet de serre

Avec ses caractéristiques saisonnières, touristiques et résidentielles, notre territoire se montre plus énergivore que ses voisins malgré une faible part de l’industrie et de l’agriculture. L’électricité pour chauffer les résidences secondaires (68% des logements) ainsi que l’intensité du trafic routier sont les principaux consommateurs d’énergie. Ainsi, les consommations d’énergie sont responsables de 88% de nos émissions de gaz à effets de serre.

La baisse globale de la consommation d’énergie de 8% opérée ces dernières années en France, se vérifie sur notre territoire qui a profité des avancées technologiques et a su s’engager dans un cercle vertueux pour mieux consommer l’énergie et investir durablement. Pour autant, le potentiel de production d’une énergie locale et renouvelable reste à explorer.

Air & Mobilité

Territoire d’attractivité, mais aussi territoire de l’automobile… La combustion de nos moteurs est responsable de 46% de nos émissions de gaz à effet de serre. La voiture concerne 72% de nos déplacements quotidiens. La mobilité est un levier essentiel pour diminuer efficacement notre impact sur le réchauffement climatique.

Adaptation au changement climatique

La côte fleurie est un territoire d’aléas naturels. Exigeante, la nature s’y exprime avec force depuis toujours, et l’homme n’a eu de cesse de s’y adapter avec son bon sens de marin, de paysan ou d’architecte. Le réchauffement de la planète induit une accélération des phénomènes climatiques, tant dans leur fréquence que dans leur ampleur. L’exigence d’adaptabilité se renforce et exigera de retravailler sur l’organisation spatiale du territoire. A nous de maintenir et développer les actions déjà initiées (Plan Local d’Urbanisme intercommunal, Plans de Prévention des Risques, gestion du ruissellement, mise en œuvre de la GEMAPI) mais aussi d’imaginer des mesures pour faire face à la survenue de pluies torrentielles comme à la raréfaction de la pluie sur le long terme.